Dans notre bureau à Herentals, notre collègue Hilde Swaans assiste depuis des années nos clients particuliers lors de la survenance d’un sinistre. Elle le fait avec beaucoup d’enthousiasme et de dévouement, à l’instar de son activité bénévole à la Croix-Rouge à Herentals. Elle y est responsable de la bibliothèque « Zorgbib » : « Avec la Zorgbib, je peux combiner mes deux passions : les livres et les contacts sociaux. Je ressens vraiment de l’empathie envers les autres, je l’ai remarqué également dans mon travail. »

Tout le monde connaît la Croix-Rouge. Que ce soit par les campagnes de collecte de sang ou la vente annuelle d'autocollants, ou encore l'assistance lors de nombreux événements. Mais la Croix-Rouge fait bien plus que cela. Elle organise également de nombreuses activités sociales pour aider les personnes vulnérables. La Zorgbib est l'une de ces initiatives.

Hilde, vous êtes responsable de la Zorgbib à Herentals. Qu'est-ce que cela signifie exactement ?
« De nombreux centres locaux de la Croix-Rouge ont une Zorgbib. Cette équipe de bénévoles rend visite dans les établissements de soins avec une large collection de livres, de CD, de DVD et de jeux. Ils procurent de la détente aux patients et aux résidents, mais prennent également le temps de bavarder avec eux. À Herentals, nous proposons la Zorgbib dans trois centres d'hébergement et maisons de retraite. Je coordonne ce service et résous les éventuels problèmes sur place. De plus, je m’occupe de l’administration des emprunts, et tous les six mois, je commande des livres pour renouveler la collection. Les entretiens avec les nouveaux volontaires, avec tout le côté administratif, font également partie de mes tâches. Et bien sûr, j‘accompagne aussi régulièrement lors des visites. »

Comment êtes-vous arrivée à la Zorgbib ?
« Tout a commencé lorsque j'ai vu une émission télévisée au sujet d’un accident, je ne sais plus exactement quoi ni comment. Je me souviens encore qu’à l’époque, j’ai pensé que tout le monde devrait avoir au moins une connaissance de base en secourisme pour pouvoir réagir en cas d’accident. Comme je n’avais pas cette connaissance, je me suis inscrite au cours de secourisme de la Croix-Rouge. Peu de temps après cette formation, j'ai consulté le site web de la Croix-Rouge et j’ai constaté qu'ils recherchaient des bénévoles pour toutes sortes d'activités. La Zorgbib m'a tout de suite attirée car elle combine deux de mes passions : les livres et les contacts sociaux. Sur une impulsion, j'ai présenté ma candidature et deux semaines plus tard, j’ai fait ma première visite dans un établissement. Et regardez, je le fais depuis presque cinq ans. »



Êtes-vous engagée d'une autre manière en tant que bénévole ?
« Je fais pas mal d'autres choses, oui. En fait, ces activités découlent toutes de mon engagement envers la Zorgbib et la Croix-Rouge. Par exemple, je vais vendre des autocollants durant quelques soirées, et je donne régulièrement du plasma. J'organise également deux fois par an une vente de livres d'occasion dans l'un de nos centres d'hébergement. Le produit de la vente est versé à une organisation caritative liée au centre, par exemple une organisation engagée pour les personnes atteintes de démence ou les patients atteints de Parkinson. »

Vous semblez consacrer beaucoup de temps au bénévolat. Probablement parce que vous en tirez beaucoup de satisfaction ?
« Si je compte toutes les heures, il y en a beaucoup. Il y a quelques périodes de pointe durant l'année, mais très souvent, c'est un quart d'heure par ci ou une demi-heure par là. Mais ce n'est certainement pas un fardeau. Le bénévolat me procure beaucoup de satisfaction. Les résidents de nos centres attendent nos visites. Ils sont heureux que nous ayons le temps de bavarder avec eux, le personnel permanent est souvent trop occupé pour cela. Nous venons adoucir leur solitude et je trouve cela très beau. »

Voyez-vous un lien entre votre travail chez un courtier d’assurance et votre activité bénévole à la Croix-Rouge ?
« Bien sûr. Avant, nous avions un système de gestion mixte pour nos clients particuliers, ce qui signifie que nous faisions à la fois de la production et des sinistres. À un moment donné, nous avons dû choisir. Ce choix a été rapide pour moi : en tant que gestionnaire sinistre, vous pouvez être utile aux clients quand ils ont besoin d’aide. Surtout pour les personnes âgées, la survenance d’un sinistre peut être bouleversante. Dans ces moments, je peux prendre le temps de les écouter et faire preuve de beaucoup de patience. Ces qualités sont également nécessaires à la Zorgbib. Cette empathie et cette écoute sont des valeurs ancrées en moi, même s’il m’est difficile d’en parler à mon propre sujet (rire). »


La Croix-Rouge est toujours à la recherche de volontaires qui souhaitent s’engager d’une manière ou d’une autre auprès de leurs semblables. Avez-vous envie de leur consacrer régulièrement une heure ou quelques heures ? Alors jetez un coup d'œil sur le site de la Croix-Rouge. Si vous êtes d’Herentals ou des environs, et que la Zorgbib vous attire, vous pouvez envoyer un courrier électronique à Hilde.
11-09-2019
CSR
Intéressé de savoir comment Van Dessel essaie de contribuer à une société sûre et saine ?

Vous trouverez la réponse dans la rubrique "CSR" !