La "villa blanche", encore le bureau de Van Dessel à Berlaar jusqu’il y a trois ans était un véritable concept dans le monde de l'assurance. En août 2018, le bâtiment fut abattu pour laisser place à un tout nouveau bureau. Une expansion nécessaire pour donner à Van Dessel la possibilité de se développer. Avec la villa, une icône disparaît mais la valeur historique ne sera jamais perdue. Construire l'avenir sur les fondations du passé : une série de quatre histoires personnelles sur le symbolisme de la villa. Dans la première partie : Martine, la secrétaire de direction parle des racines profondes de l'entreprise familiale Van Dessel.
 

"L'ambiance familiale a toujours été la signature de notre entreprise. Parfois même très littéralement."

Notre secrétaire de direction, Martine à propos des racines de l'entreprise familiale

« Je travaille depuis 23 ans chez Van Dessel et depuis tout ce temps, je suis l’assistante de notre CEO, Patrick Verlinden. Quand j’ai commencé ici, l’entreprise était encore dirigée par le papa de Patrick, Hugo. J'ai donc vécu la transition dans la gestion de l'entreprise vers la génération suivante de très près. Mais Van Dessel n'est pas seulement une véritable entreprise familiale pour cette raison. L'ensemble du personnel a travaillé pendant des années à Berlaar dans la villa qui va maintenant être démolie pour bâtir un nouvel immeuble de bureaux. Cette villa a également été longtemps la maison de la famille Verlinden. Elle est donc très symbolique. Du fait déjà que la soeur de Patrick, Danielle, est née le jour où la première pierre de la villa a été posée.

Longtemps, travailler et vivre dans la villa sont allés de pair. Cette situation particulière explique en partie le caractère familial de notre entreprise, mais parfois aussi a conduit à des situations cocasses. Mon armoire à dossiers par exemple était tout simplement la garde-robes de Danielle pendant son enfance. Je me souviens encore comme si c’était hier des autocollants de Minnie Mouse qui étaient collés à l’intérieur. On ne pouvait donc pas appeler cela un environnement de travail au quotidien (elle rit). Mais je trouve que c’est justement cela qui faisait le charme de notre entreprise.

Que Van Dessel était une entreprise familiale se voyait aussi au personnel. « Oncle Marcel » a été longtemps notre coursier. C’était la personne qui chaque vendredi de fin de mois allait au domaine familial d’Itegem chercher la paie et la ramenait au bureau de Berlaar. On sentait alors la nervosité monter : « Est-ce que Oncle Marcel allait bientôt arriver ? » Et quand les paies étaient bien arrivées, une longue file d’employés se formait devant le bureau de Patrick. Des choses qu’on ne s’imagine même plus aujourd’hui !




"Mon armoire à dossiers était tout simplement la garde-robes de Danielle pendant son enfance. Je me souviens encore comme si c’était hier des autocollants de Minnie Mouse qui étaient collés à l’intérieur."


L'ambiance familiale nous donnait l’impression que chez Van Dessel on était proche de la direction. Pour nous, c’étaient des « gens », pas des directeurs dans leur tour d’ivoire loin du niveau des travailleurs. La plus belle preuve a été le CD que nous avons réalisé à l’occasion de l’anniversaire de Hugo et des 55 ans d’existence de l’entreprise. Une histoire merveilleuse ! Avec plusieurs collègues, nous sommes allés enregistrer une chanson dans un vrai studio d’enregistrement en l’honneur de Hugo et de Van Dessel. 16 ans après, je peux encore me rappeler de certains morceaux des paroles. C’est quand même bien de ces événements mémorables que l’on ne voit pas chez tous les employeurs.

Maintenant que depuis quelques années nous travaillons dans un nouveau bureau et aussi que la vieille villa va laisser place à un bâtiment moderne, les traces du caractère familial de Van Dessel ne seront plus marqués par notre environnement de travail. Mais l’ambiance et les relations personnelles typiques à Van Dessel resteront sans aucun doute dans notre façon de travailler. »

 
12-09-2018
Vous aimeriez suivre les dernières tendances, idées et nouvelles dans le secteur de l'assurance ?

Consultez régulièrement notre blog ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.