La plupart des articles des média ce dernier week-end concernaient la cyber-attaque mondiale : WannaCry. Maintenant que la cyber-tempête est terminée, on découvre l’étendue des ravages. Plus de 200.000 ordinateurs dans 150 pays ont été infectés par ce que l’on appelle un « ransomware”, un virus qui rend les données inutilisables. Les victimes étaient aussi bien des PME, des usines, des hôpitaux, des magasins que de simples familles. C’est très clair : personne n’échappe désormais à la cybercriminalité. Il est grand temps de vous protéger, donc.
 

Avec ces 5 conseils dans un coin de la tête, vous donnerez déjà moins de chance aux cybercriminels :

  1. Veillez à avoir un bon backup. Faites chaque jour un backup de vos données. N’oubliez-pas de vérifier également que vous pouvez restaurer facilement les données en cas de problème.
  2. Utilisez de bons anti-virus. De préférence une solution antivirus récente que mettez à jour régulièrement, car les virus évoluent constamment.
  3. Maintenez à jour vos système et programmes. En installant des mises à jour de votre système et de vos programmes, vous bénéficierez automatiquement des protections les plus récentes.
  4. Ne cliquez jamais sur des liens et des annexes dans des mails sans réfléchir. N’ouvrez que les annexes et les liens de mails pour lesquels vous faites confiance à la fois à l’expéditeur et au contenu. En cas de doute : détruire le mail immédiatement !
  5. Sensibilisez vos collaborateurs. Vos systèmes peuvent être bien protégés, l’humain reste toujours le maillon faible en matière de sécurité. Informez vos collaborateurs des comportements sécurisés à adopter. Sur le site web du CCU (Centre for Cyber Security Belgium) vous trouverez de nombreux conseils pratiques.


Malgré toutes ces précautions, les cybercriminels parviennent malheureusement toujours à faire des victimes. Vous voulez une sécurité absolue ? Vous pouvez alors envisager une cyberassurance.

Avec une telle assurance, vous recevez en premier lieu une assistance technique d’une expert pour récupérer votre système et vos données. Mais cette assurance rembourse également les dommages indirects de l’infection. Pensez simplement aux coûts d’un arrêt de votre production ou à une réclamation d'un client dont on a divulgué des informations sensibles.

Le prix d’une cyberassurance ? Il dépend de la taille et de l’activité de votre entreprise. Une PME peut déjà se protéger de cyber-dommages pour quelques centaines d’euros par an.

 

19-05-2017
Vous voulez plus d'information sur une cyberassurance ou une offre sur mesure de votre entreprise ?

Appelez-nous au 03 482 15 30 ou envoyez un e-mail à: