Avec les premiers signes avant-coureurs du printemps, de nombreuses personnes sortent leur vélo de leur garage pour des excursions ou des déplacements au quotidien. Ce vélo fonctionne de plus en plus à l'électricité, selon les chiffres de vente des revendeurs de bicyclettes. La législation sur les vélos électriques a considérablement évolué ces dernières années. C’est pourquoi nous définissons clairement les obligations légales et fournissons des conseils en matière d’assurance.

Types de vélos électriques

La législation distingue trois types de vélos électriques :
 
  • Vélo électrique : Un vélo électrique a un moteur auxiliaire d’une puissance maximale de 250 watts pouvant monter jusqu’à 25 km/h. Le moteur ne fonctionne pas de manière autonome et n'offre un soutien que lorsque le conducteur pédale.
  • Vélo motorisé ou e-bike : Un e-bike a un moteur auxiliaire d'une puissance maximale de 1.000 watts pouvant monter jusqu'à 25 km/h. Le moteur peut fournir une assistance aux pédales ou fonctionner de manière autonome sans que le conducteur ne pédale.
  • Speed pedelec : Un speed pedelec a un moteur auxiliaire d’une puissance maximale de 4.000 watts pouvant monter jusqu’à 45 km/h. Le moteur peut fournir une assistance aux pédales ou fonctionner de manière autonome.  



Obligations légales

Obligation d'inscription

  • Vélo électrique : pas de devoir d’inscription
  • Vélo motorisé ou e-bike : pas de devoir d’inscription
  • Speed pedelec : Un speed pedelec doit être enregistré auprès de la DIV. Pour un speed pedelec avec assistance à pédale (sans moteur autonome), vous pouvez enregistrer le vélo vous-même. Pour un speed pedelec avec moteur autonome, l’enregistrement doit se faire par l’intermédiaire de votre courtier ou de votre assureur.  


 

Obligation d'assurance

Aucune obligation d'assurance ne s'applique à la plupart des vélos électriques. Les dommages causés à des tiers seront dans ce cas couverts par votre assurance familiale (Famille RC). Une assurance séparée n'est requise que pour les vélos électriques à moteur autonome.
 
  • Vélo électrique : aucune obligation d’assurance
  • Vélo motorisé ou e-bike : Pour un vélo à moteur autonome, vous devez souscrire une police d'assurance Auto RC. Un vélo motorisé sans moteur autonome ne doit pas nécessairement être assuré séparément.
  • Speed pedelec : Pour un speed pedelec avec moteur autonome, vous devez souscrire une police d'assurance Auto RC. Un speed pedelec sans moteur autonome ne doit pas nécessairement être assuré séparément.  

obligation d'assurance vélos électriques
 

Assurances conseillées

Assistance

Rien n’est aussi agaçant qu'une panne ou un accident lors de votre balade à vélo. Ou pire : constater que votre vélo électrique a été volé. Avec une assurance assistance, vous pouvez à ce moment-là faire appel à une assistance dépannage qui réparera votre vélo sur place ou vous ramènera à la maison si votre vélo a été volé ou ne peut pas être réparé immédiatement. Avec certaines formules d'assurance, vous recevrez également un vélo de remplacement.

De nos jours, l'assistance à vélo est souvent fournie gratuitement via l'assurance familiale. Assurez-vous donc de demander notre avis si vous êtes intéressé par une assistance.

Accidents

Les vélos électriques ont des vitesses plus élevées, ce qui signifie malheureusement que de plus en plus d'accidents graves se produisent. C'est pourquoi il est conseillé de considérer l'assurance accident. Cette assurance rembourse les coûts des dommages physiques et/ou matériels qui peuvent parfois être assez élevés lors d’un accident de vélo.

Plus d'information ?

Prenez contact avec votre accountmanager.
 
01-04-2019
Vous avez une question à ce sujet ou vous voulez souscrire une assurance ? Nous vous assistons volontiers.

Contactez-nous au numéro
03 482 15 30 ou par mail :