Afin de conclure un nouvel accord plus intéressant, le président américain Trump réactive une série de sanctions économiques contre l’Iran. En outre, le gouvernement Trump exige que d’autres pays soutiennent les sanctions : l’Amérique menace de sanctions sévères toutes les entreprises qui ne respectent pas l’embargo commercial. En conséquence, les assureurs ne pourront plus offrir d’assurance cargo sur les transports à destination et en provenance d’Iran. Une sérieuse tuile pour les entreprises qui commercent avec ce pays.

Ce printemps, les États-Unis se sont retirés de l'accord de base signé avec l'Iran en 2015. Avec l'introduction d'une série de sanctions économiques, le président Trump veut faire pression sur l'Iran pour qu'il conclue un nouvel accord nucléaire plus favorable. Les sanctions ont un impact important sur l'économie iranienne. Par exemple, l'Iran ne sera plus en mesure de négocier en dollar américain, principale monnaie utilisée pour les transactions financières internationales et les achats de pétrole.

En outre, le gouvernement Trump exige explicitement que les autres pays soutiennent les sanctions. Il renforce sa revendication en menaçant de sévères sanctions. Les entreprises qui ne respectent pas l'embargo commercial peuvent s'attendre à des amendes élevées, à des procédures pénales et même à l'interdiction de faire des affaires avec les États-Unis. Cela met beaucoup de sociétés internationales en difficulté, car la plupart des entreprises qui commercent avec l’Iran le font également avec les États-Unis.

Les assureurs sont également concernés par la guerre commerciale

Cela s'applique également à la plupart des entreprises qui souscrivent à des polices d'assurance cargo. Elles ne peuvent plus assurer les transactions en provenance ou à destination de l’Iran, car cela pourrait mettre en péril l’assurance de transports à destination et en provenance des États-Unis ou d’autres intérêts. En raison des amendes gigantesques et des sanctions commerciales par lesquelles le gouvernement Trump les menace, les assureurs sont donc obligés de respecter l'embargo sur l'Iran.

Clause de sanction dans l'assurance cargo

Pour ces raisons, les assureurs ont introduit des clauses de sanction dans leurs polices d’assurance cargo : « La garantie octroyée par le présent contrat d’assurance reste toujours soumise aux stipulations de droit impératif émises par des autorités nationales, internationales ou supranationales et ayant un effet direct sur les prestations d’assurance et par lesquelles des sanctions, restrictions ou prohibitions sont imposées. »

Les sanctions économiques américaines constituent donc des réductions sérieuses dans les comptes des sociétés qui commercent avec l’Iran.

Plus d’info ?

Vous souhaitez discuter de cette problématique ? Prenez donc contact avec votre responsable de compte.
 
06-09-2018
Vous avez une question à ce sujet ? Nous vous assistons volontiers.

Contactez-nous au numéro
03 482 15 30 ou par mail :